L’Institut français en RDC: un acteur majeur du développement culturel

0
76

Dans le plus grand pays francophone du continent, l’Institut Français en République Démocratique du Congo s’appuie désormais sur un réseau solide de quatre centres culturels localisés à Kinshasa, Lubumbashi et depuis peu à Bukavu et Goma.

La mission de notre établissement culturel est avant tout un espace de diffusion artistique et culturelle du patrimoine, mais aussi un lieu d’échanges de formations et de certifications autour de la langue française en plus d’être un guichet privilégié pour les études universitaires en France.

IF 2

Ouvert à tout public, l’Institut français de RDC c’est plus de 100 000 spectateurs et usagers par an, près de 500 manifestations tout type confondu (spectacle, cinéma, expositions, résidence, débats, actions auprès des scolaires) et des milliers de bénéficiaires directs de nos activités qu’ils soient élèves, étudiants, fonctionnaires ou bien salariés d’entreprise. Afin de poursuivre son action, l’Institut français de RDC s’appuie sur trois axes prioritaires :

L’utilisation du numérique pour l’innovation technologique

Partout et chaque jour en RDC, des développeurs, des concepteurs, des inventeurs nous proposent des projets qui seront peut-être les grandes innovations de demain. L’Institut français a décidé de se doter d’outils performants et adaptés pour accueillir et soutenir ces entrepreneurs qui ont besoin d’espaces de travail, d’échanges et de rencontres, où ils peuvent bénéficier d’une connexion internet régulière et de qualité. Les Instituts français aménagent leurs espaces pour en faire de véritables laboratoires du numérique. Lubumbashi, Bukavu et Kisangani équipent leur médiathèque de tablettes, liseuses, koombook et autres outils numériques permettant d’offrir aux usagers des contenus online (consultable sur internet) et offline (consultable via un serveur interne à l’Institut). De nombreuses manifestations mettant en valeur les projets et les acteurs du numérique sont organisées par le réseau en collaboration avec les acteurs congolais sur ces questions : Lumumba Lab (LLab), Baziks, et bien d’autres.

IF3

Le pari de l’art et l’émergence des artistes et des jeunes

L’Institut Français de RDC se consacre en premier lieu à favoriser l’émergence d’une nouvelle génération d’artistes congolais en leur offrant un cadre de travail approprié à la réalisation de leurs œuvres. Cependant, la fréquentation de l’art dès le plus jeune âge reste le meilleur moyen pour faire naître des vocations car le goût de l’art n’est nullement inné. L’IF RDC propose donc deux programmes spécifiques et complémentaires pour répondre à ce double objectif de la transmission et de la création.

L’ECOLE DU SPECTATEUR en partenariat avec le secteur de l’éducation.

Aller au spectacle n’est pas chose facile, cela requiert concentration et écoute attentive. L’Ecole du spectateur nous initie à l’exigence du regard esthétique sous la forme un cheminement, d’une promenade d’œuvre en œuvre. C’est, de plus, une expérience humaine au « présent-collectif », un moment de partage, où nos sens et notre imagination sont sollicités pour nous permettre d’affiner la perception et la compréhension de notre monde et d’en découvrir sa diversité.

À titre d’exemple, l’antenne culturelle de l’institut Français de Lubumbashi réunit, tous les quinze jours, des scolaires autour d’un film, d’un spectacle, d’une lecture visuelle, d’une exposition, d’une performance. La fréquentation régulière des œuvres leur permet de construire leur regard esthétique, de s’initier à la notion d’argumentation et de forger leur sens critique. Ces jeunes explorent les outils et la valeur du symbolique, essentiels au développement de la sensibilité et de l’imaginaire. De cette rencontre avec l’art et la culture naîtront des vocations. Cinq classes pilotes de 4ème participent déjà à cette expérience esthétique qui durera trois ans. À cela s’ajoute, la projection devant plus de 2 000 écoliers du court-métrage « Debout Kinshasa ! » de Sébastien Maître à Lubumbashi mais aussi en province : une rencontre de cette nature entre une œuvre et les scolaires est prévue chaque trimestre.

De la transmission à la création, COMPAGNONNAGE ARTISTIQUE

L’IF RDCongo institue une rencontre entre artistes reconnus et débutants sur la création à travers les projets des artistes congolais, tout en favorisant l’acquisition d’un savoir-faire scénique inhérent et indispensable pour « faire œuvre ». Conçu en faveur de la diversité culturelle, il s’agit d’imaginer des alliances qui ne vont pas de soi, d’instaurer un dialogue entre artistes venus d’horizons différents, de créer une ambiance où l’on s’enrichit mutuellement. En d’autres termes, de cultiver l’altérité pour stimuler la création. À travers ces résidences artistiques à long terme, l’IF RDCongo constitue une «pépinière d’artistes» qu’il accompagne sur l’ensemble de son réseau, tout au long d’un processus créatif dont les réalisations se présentent sous différentes formes (spectacle, atelier, performance, rencontre, lecture, recherche,…). L’objectif de ce mode d’intervention étant de créer un espace de travail qui impose la continuité indispensable à l’expérimentation artistique et permet ainsi de capitaliser les expériences.

IF a

Le français, un atout pour les étudiants et les entreprises publiques et privées

Si vous souhaitez apprendre le français, perfectionner votre niveau de langue, ou encore évaluer vos compétences linguistiques, venez nous rejoindre pour partager une langue parlée par 274 millions de personnes dans le monde.

Les Centres de langues de l’Institut français de RDC proposent toute l’année des cours de français général et sur objectifs spécifiques, assurés par une équipe d’enseignants diplômés en français langue étrangère. Les Centres de langues proposent également une large gamme de cours à la carte (prise de parole, rédaction, français professionnel…) au profit des institutions publiques et entreprises de tous secteurs d’activités. Notre équipe pédagogique est à la disposition des apprenants et des sociétés pour identifier les besoins et les accompagner à atteindre les objectifs linguistiques fixés.

Toutes nos certifications et tests proposés en français sont conduits sous la responsabilité d’organismes habilités à délivrer diplômes et attestations. Il s’agit du Centre International d’Etudes Pédagogiques et de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris. Outre les formations linguistiques en français, nos centres culturels proposent des cours d’Informatique, mais aussi des cours d’apprentissage de lingala et de swahili pour accompagner tous ceux qui désirent mieux s’intégrer en RDC.

Pourquoi passer des certifications en français ?

Les certifications en Français Langue Etrangère sont nombreuses : DELF, DALF, DFP, TCF, TEF. Leurs déclinaisons sont multiples pour des finalités diverses. Ces certifications permettent de se démarquer sur le marché du travail, toujours valorisant pour postuler dans des entreprises au sein de la RDC, des pays de l’Afrique francophone, en Europe ou plus généralement dans le monde entier.

Pour les étudiants, elles permettent également de valoriser un parcours scolaire ou universitaire. Avec le DELF (diplôme d’étude en langue française) B2 et les DALF (diplômes approfondis en langue française) C1 et C2, un étudiant étranger peut s’inscrire directement aux universités françaises et à celles de nombreux pays francophones, sans avoir à passer un examen d’entrée.

Ces certifications sont valables à vie et reconnues dans le monde entier. Elles sont délivrées par le Centre international d’étude pédagogique de Paris, organisme du ministère français de l’Education nationale. Dès l’âge de 7 ans, les enfants peuvent certifier leur niveau de français grâce au DELF Primaire, un examen adapté aux plus jeunes et poursuivre leur apprentissage, avec le DELF Junior, pour les adolescents de 12 à 17 ans.

Pour les professionnels, des diplômes plus récents, délivrés par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris, appelés DFP (diplôme de français professionnel) sont maintenant proposés dans différents secteurs : Affaires, Tourisme-Hôtellerie, Scientifique et technique, Mode, Juridique, Médical, Diplomatie et Secrétariat. Ils permettent de valoriser des connaissances spécifiques en français dans un domaine donné.

L’ensemble de ces diplômes est basé sur les niveaux décrits dans le Cadre européen commun de référence pour les langues qui évalue quatre compétences : la compréhension et la production, à l’oral comme à l’écrit. Ces niveaux sont au nombre de six : A1/A2 (élémentaire), B1/B2 (intermédiaire) et C1 et C2 (avancé). En parallèle à ces diplômes, des tests de connaissance du français (TCF) ou tests d’évaluation en français (TEF) sont indispensables pour des demandes ponctuelles, spécifiques comme celles de naturalisation, d’immigration au Québec ou au Canada. Le réseau des Instituts français de RDC (Kinshasa, Lubumbashi, Bukavu, Goma) et l’Alliance française de Kisangani sont habilités à faire passer l’ensemble de ces tests et diplômes.