Le tourisme d’affaires: un secteur français en pleine expansion

0
56

Avec 85 millions de visiteurs étrangers en 2015, la France est la première destination touristique au monde. Au-delà de jolies cartes postales, il s’agit surtout d’un secteur en pleine expansion : l’Organisation Internationale du Tourisme estime en effet que d’ici 2030, il y aura 1,8 milliard de touristes internationaux par an. Parmi eux, près de 15% voyagent pour motif professionnel…

La France : une expertise de renommée internationale

L’attractivité touristique du territoire français a permis le développement d’un large secteur stratégique, qui représente 7% de la richesse nationale et génère deux millions d’emploi. La France est extrêmement bien classée dans ce domaine : elle représente 8% de part de marché international et est le 4ème exportateur mondial de produits touristiques. Cette position a permis l’expansion de nombreuses entreprises spécialisées dans les services, l’ingénierie ou encore la gestion d’infrastructures touristiques. Le gouvernement français souhaite valoriser le secteur du tourisme, avec l’objectif d’accueillir 100 millions de visiteurs en 2020, à travers les 300 000 entreprises du secteur. Ce savoir-faire français est notamment valorisé à l’étranger  à travers le dispositif « French Travel ».

Le « French Travel »

Ce dispositif tend à organiser l’offre française du secteur du tourisme, valoriser l’expertise française à l’international et soutenir le développement des entreprises du tourisme à l’étranger. Il regroupe actuellement 80 PME et entreprises de taille intermédiaire notamment dans 4 filières prioritaires: la montagne, le bien-être, la plaisance/ le nautisme et les parcs de loisirs. Jean-Emmanuel Sauvée, président et co-fondateur de PONANT (armateur de croisières de luxe), en a été nommé le fédérateur en novembre 2016. Son objectif est clair : « renforcer la visibilité des entreprises françaises du tourisme auprès des décideurs clés à l’étranger ».

Le tourisme d’affaire en France

Mais depuis 2014, l’une des branches que le Ministère des Affaires étrangères et du Développement international (MAEDI) souhaite particulièrement renforcer est celle du tourisme d’affaires, l’un des fleurons de l’économie française à forte valeur ajoutée. Cette branche, souvent oubliée, représente pourtant 20% des arrivées de voyageurs étrangers et des recettes touristiques. La filière «rencontres d’affaires et évènementiel», officiellement créée sous ce nom en octobre 2016, représente 7,5 milliards d’euros et près de 15 millions de visiteurs chaque année. Encore une fois, la France est très bien classée au niveau mondial dans ce secteur : Paris occupe la 2ème place mondiale et 1ère place européenne pour l’accueil des congrès internationaux. Le MAEDI s’est mobilisé dans la promotion du tourisme d’affaires, en soutenant par exemple l’investissement et les dispositifs d’accueil dans ce secteur.

Le contrat de filière : l’avenir du secteur

Pour aller plus loin, un contrat de filière entre l’Etat et ce secteur professionnel a même été signé en octobre 2016. Se concentrant d’abord sur des évènements existants, avec l’objectif de s’élargir au fur et à mesure, sa mission principale est d’augmenter les retombées économiques pour toutes les entreprises impliquées dans ce genre de manifestations. Concrètement, ce contrat comprend 21 mesures, dont 5 d’application immédiate parmi lesquelles le renforcement du soutien ministériel aux salons prioritaires, la mise en place de files rapides aux aéroports pour les participants de ces salons, la création d’un support de communication pour promouvoir les différentes mesures d’accueil…

Les 16 autres mesures sont définies suivant 3 axes :

  • stimuler et soutenir la montée en gamme de l’écosystème pour le hisser en position de leader sur la scène mondiale ;
  • renforcer les synergies entre acteurs de la filière ;
  • s’appuyer sur les atouts matériels et immatériels de la filière pour développer sa croissance.

Pour répondre aux besoins des professionnels concernant le contrat de filière une adresse mail a même été mise en place : rencontres.affaires@diplomatie.gouv.fr. C’est donc une nouvelle impulsion qui est donnée au secteur du tourisme d’affaires !

Signature du contrat de filière au Salon International de l’Alimentation, à Paris, le 20 octobre 2016.
Signature du contrat de filière au Salon International de l’Alimentation, à Paris, le 20 octobre 2016.

Ce contrat de filière permet en outre de regrouper et simplifier les différents programmes français en terme de tourisme d’affaires. On peut notamment souligner le soutien à l’action Promosalons, désormais intégré au contrat de filière. Association créée en 1967, Promosalons est un réseau de 55 délégations dans 120 pays sur les 5 continents d’organisateurs de salons qui représente à l’heure actuelle 80% de l’offre de salons internationaux en France.

Ce réseau permet notamment de promouvoir l’expertise et les atouts français dans l’organisation de salons, et ce au côté de partenaires à travers des opérations de promotion collective comme en 2016 avec la Corée du Sud ou la Belgique par exemple.

L’objectif est donc bien clair : développer le tourisme d’affaire en France pour en faire un secteur attractif à la pointe de la modernité.