French Tech: l’Innovation à la Française

0
54

Premier exportateur de composants électroniques en Europe, dans un secteur où les importations mondiales devraient doubler de volume entre 2012 et 2022, la France met la filière des technologies émergentes au cœur de sa stratégie économique. Celle-ci s’exprime notamment à travers l’initiative « French Tech », qui s’engage pour la croissance des start-ups françaises.

La filière du numérique en France

Les objectifs français en matière de technologies émergentes sont une priorité. Avec pour ambition de capitaliser sur l’écosystème des start-ups et de rapprocher les technologies innovantes des secteurs industriels traditionnels, le secteur du numérique français est tourné vers l’avenir. Xavier Duportet a la charge de ces missions, en tant que fédérateur. Chercheur-entrepeneur en biologie synthétique, il a été élu innovateur français de l’année par la MIT Technology Review en 2015. Il est le fondateur et PDG d’Eligo Biosciences, mais est aussi à l’initiative de Hello Tomorrow, dont il est actuellement président.

Cette association est l’organisatrice d’une compétition de start-ups ainsi qu’un sommet mondial à Paris tous les ans. Son objectif va directement dans le sens de la transformation d’innovations technologiques en produits et services.

L’initiative « French Tech »

Initiative interministérielle lancée en février 2013, la « French Tech » est la concrétisation des objectifs de développement et soutien à l’écosystème des start-ups françaises sur la scène internationale. Initiative portée par le secrétariat d’Etat chargé du numérique, elle est financée par le Programme d’Investissement d’Avenir (PAI). La « French Tech » en chiffres c’est 200 millions d’euros investis dont 15 millions pour les opérations d’attractivité à l’international, 13 décisions d’investissements étrangers par semaine ou encore l’accès à un marché de 65 millions de consommateurs. Ce secteur est en outre porté par une dynamique de recherche et développement dans un environnement propice à l’innovation. La France fait partie des leaders mondiaux dans cette branche, avec des investissements étrangers qui ne cessent d’augmenter. Dynamique de mobilisation collective, la French Tech peut ainsi compter sur un secteur de recherche et développement en plein essor.

Des objectifs tournés vers l’international

Les objectifs de la French Tech sont tournés vers les start-ups et entreprises du numérique françaises : favoriser leur émergence, leur permettre de se développer, soutenir leurs activités sont autant de missions de la French Tech. Il s’agit plus spécifiquement de les « fédérer » à travers la formation d’une communauté représentée par une marque collective, sur un réseau national (13 Métropoles French Tech et 9 réseaux thématiques) et soutenue par les acteurs du secteur public. Il s’agit aussi  d’« accélérer » le développement de ces start-ups à travers un fonds d’investissements ou encore une bourse pour soutenir leur lancement (Bourse French Tech). C’est enfin un outil extraordinaire pour permettre à ce secteur de rayonner à l’international, à travers notamment un budget de 15 millions d’euros d’investissement réservé aux opérations d’attractivité, à travers aussi des communautés labellisées (French Tech Hubs) ou encore l’accueil des entrepreneurs étrangers en France (French Tech Ticket). 

savoir fairee

Des outils concrets au service de l’innovation

Pour réaliser ses objectifs et soutenir l’innovation française dans le numérique, la « French Tech » a mis en place différents dispositifs, soutenus par les acteurs publiques. A commencer par la Bourse French Tech, qui soutient la prise de risque des entrepreneurs français à travers des montants pouvant aller jusqu’à 45.000 € financés par Bpifrance. Le Pass French Tech a pour objectif d’offrir des services « premium » aux entreprises en hyper-croissance, pour leur permettre un rayonnement international à travers différents leviers que sont le financement, l’international, l’innovation, le business developpement et la visibilité. Destiné aux startups étrangères, le programme French Tech Ticket facilite la communication et l’accueil de ces entreprises en France afin de dynamiser notre écosystème national, et de l’ouvrir aux innovations internationales. Enfin, French Tech Hubs est un label lancé en janvier 2015 pour soutenir le développement de jeunes entreprises françaises à l’international. Il en existe actuellement 12, allant de San Francisco à Tokyo, en passant par Abidjan, Le Cap ou encore Hong-Kong. Ces French Tech Hubs permettent d’établir des passerelles entre les écosystèmes français et international.

AGENDA FRENCH TECH 2017

• 7 au 9 juin : Web2day 2017, le “springbreak” du digital (Startups & Tech Festival) – Nantes
• 8 au 10 juin : Futur en Seine 2017 (lieu d’échange international dédié aux innovations technologiques) – Paris
• 15 au 17 juin : Viva Technology 2017 (rassemblement entre
Grands Groupes et startups autour de l’innovation) – Paris
• 13 et 14 juillet : West Web Festival 2017 (en partenariat avec
le festival des Vieilles Charrues) – Carhaix
• 26 et 27 octobre : Hello Tomorrow Global Summit 2017
(dédié aux innovations « deeptech ») – Paris