Découverte : Lola ya Bonobo et la Lukaya

0
116

À seulement trente kilomètres du centre de Kinshasa, au cœur d’une nature luxuriante, à l’ombre des bambous et des palmiers, le site des petites chutes de la Lukaya et de Lola ya Bonobo offrent un cadre idéal pour une journée de détente en famille ou entre amis.
En sortant de la ville par la route de Matadi, on traverse différents quartiers de Kinshasa : Ma campagne, ses grandes villas et le Palais de marbre, puis vers le sommet de la colline un marché coloré et vivant et des zones plus populaires avant de passer devant l’UPN, l’une des plus grandes universités de la capitale. Dès la sortie de la ville, l’horizon s’ouvre et l’on découvre de magnifiques paysages de collines et de verdure. Les derniers kilomètres, sur une piste de terre jaune, sont bordés de petites habitations traditionnelles.
Les habitants exploitent des lopins de terre en terrasse et y ont créé des potagers ordonnés et bien irrigués. Une fois récoltés, les fruits et légumes serviront pour leur propre consommation ou seront mis en vente sur des étals bordant la piste. N’hésitez pas à faire des réserves sur le chemin du retour, mais soyez vigilants sur les tarifs qui sont souvent plus élevés que ceux des autres marchés que vous avez pu croiser sur le trajet.
Commencez par la visite de « Lola ya Bonobo». À l’entrée, quelques parutions intéressantes sur les Bonobos sont disponibles. La visite est bien documentée, avec de nombreux panneaux notamment à l’entrée du site et dans la paillote d’accueil. Mais, vous pouvez aussi suivre une visite guidée et discuter avec les soigneurs, tous très accueillants.
Ne manquez pas de visiter la nursery sur la droite en contre-haut près de l’entrée pour observer les jeux et les apprentissages des jeunes bonobos orphelins récemment recueillis par le sanctuaire. Poursuivez par la jolie promenade le long des trois grands enclos qui vous fera faire le tour de la colline principale. Au-delà de la rencontre avec des primates exceptionnels, la végétation des lieux est luxuriante et les sentiers très des jeunes bonobos orphelins récemment recueillis par le sanctuaire. Poursuivez en suivant le sentier qui longe les trois grands enclos en ouvrant l’œil pour ne pas rater les singes dont la vie sociale et familiale s’offre à l’observation. Au-delà de la rencontre avec des primates attachants, la végétation des lieux est luxuriante et les sentiers très bien aménagés.
Une fois la visite terminée, vous pourrez aller vous rafraîchir en buvant une bonne bière locale sous les paillotes disposées le long de la rivière de la Lukaya. Si toutefois les rafraîchissements ne suffisaient pas, un choix de mets locaux vous sera suggéré. Choisissez les spécialités à base de poissons du fleuve dont le liboké, la fameuse moambe ou optez pour les traditionnelles grillades…
Tout en déjeunant, vous pourrez admirer les plages de sable chaud qui bordent la rivière de la Lukaya. Le ruissellement de la rivière, vous accompagnera tout au long de la journée. Tout un programme pour une journée des plus paisibles.

Catherine Serre et Sabrina Palma

Photo : Vincent Petit