Sic transit gloria mundi

facebooktwittergoogle_plusreddittumblrmail

Au moment où sept membres de la rédaction d’Impact France-RDC, dont votre serviteur, s’apprêtent à quitter définitivement la République démocratique du Congo, quoi de plus approprié que cette référence au caractère éphémère de toute chose ? Mais se sépare-t-on vraiment de la RDC? Peut-on se résoudre à éteindre la flamme d’amitiés tissées au fil de quatre années « pleines », exaltantes, heureuses à tous points de vue ? Peut-on oublier ces douze numéros faits dans l’enthousiasme par une équipe qui aime ce pays autant qu’elle aime son travail ?

Impossible ! La République démocratique du Congo, j’en suis convaincu aujourd’hui, restera dans nos cœurs, tout comme ceux qui la composent et qui sont devenus, pour beaucoup d’entre eux, nos proches. Il y a un génie congolais, une force, une résilience et une altérité des Congolais. C’est certain. Et c’est à eux que je souhaite rendre hommage aujourd’hui. Car d’une certaine façon, ce sont eux qui ont fait ce magazine, en étant les sujets mais aussi les acteurs de nos articles, interviews et dossiers. En définitive, il n’y a pas meilleur symbole de l’amitié franco-congolaise que cette publication attendue chaque trimestre !

Sans doute pour atténuer la mélancolie de notre départ, nous avons choisi pour nouveau fil conducteur un thème porteur d’avenir et, lui aussi, de satisfactions : le sport. Et si la victoire des Léopards, qui fait la une de ce numéro, est un juste retour des choses, il ne faut pas qu’elle occulte bien d’autres talents qui s’expriment et qui s’exprimeront davantage encore demain. Surtout, nous avons choisi ce thème parce qu’il transcende les générations, les clivages politiques et religieux, enfin parce qu’il est un facteur d’unité. On l’a bien vu lors de la récente finale de Kigali : c’est tout un peuple qui se lève et entonne l’hymne national.

Fidèle à sa tradition, Impact vous offre bien d’autres horizons. Allez aux pages « Politique » pour mesurer l’importance et la densité de la relation franco-congolaise, et à la section « Économie » pour réaliser l’intérêt des hommes d’affaires français pour la RDC. La rubrique « Société » vous fera découvrir des aspects émouvants de notre coopération médicale bilatérale, tandis que le volet « Culture » s’ouvre à des formes d’expression inattendues, à Kinshasa comme en province.

Et comme ce numéro sort à la veille de l’été, nous vous souhaitons de bonnes vacances tandis que nos successeurs vous donnent rendez-vous à la rentrée 2016-2017.

Philippe Larrieu
Directeur de la publication

Photo : Catherine Trautes / Institut français RDC